Pare-chocs voiture

Choisissez une marque

Pare-choc d'occasion, les choses à savoir

La carrosserie de votre véhicule est équipée de nombreux éléments de sécurité, à l’image du pare-chocs. Comme son nom l’indique, ce dernier permet à votre automobile d’amortir la collision avec un autre véhicule ou un autre objet. Ce faisant, il absorbe l’énergie causée par l’accident et renforce votre sécurité au volant.

Son rôle est donc crucial, non seulement pour votre véhicule automobile mais également pour vous. On retrouve cet équipement à l’avant ainsi qu’à l’arrière du véhicule, dans une matière plastique aérée spécifique. Découvrez ci-dessous comment prendre soin de votre pare-chocs, et comment le remplacer si besoin.

Qu’est-ce qu’un pare-chocs et à quoi sert-il ?

La plupart des véhicules sont dotés d’un pare-chocs à l’avant et à l’arrière : ce sont des équipements de sécurité dont la fonction essentielle est d’amortir la rencontre avec un élément extérieur. Ils sont primordiaux pour préserver autant que possible les organes internes de votre automobile, et assurer votre sécurité à l’intérieur de l’habitacle.

Cet équipement est directement intégré à la carrosserie du véhicule et est généralement conçu avec des matériaux synthétiques pensés pour se déformer facilement lors d’un contact. Les pare-chocs peuvent être ainsi envisagés comme de véritables « boucliers », car ils couvrent une partie importante de la carrosserie. Ils protègent le véhicule contre les collisions frontales, mais également contre les chocs qui pourraient se produire à l’arrière de la voiture.

La compagnie General Motors est la première à poser des pare-chocs en plastique sur des modèles comme la Pontiac GTO de 1968 (1). En Europe, c’est la marque Renault qui commercialise pour la première fois en 1972 les boucliers en matière synthétique. On retrouve par exemple ces derniers sur la Renault 5 dans un matériau de type polyester armé (2). Auparavant, les véhicules étaient équipés d’un pare-chocs chromé qui était davantage pensé comme un élément esthétique de la carrosserie. De fait, si le plastique a progressivement remplacé le métal, c’est d’abord et avant tout pour des raisons de légèreté et de flexibilité : les pare-chocs en plastique intègrent mieux les véhicules, tandis que le métal chromé, plus lourd et plus cher, disparaît progressivement.

À l’heure actuelle, le pare-chocs profite de méthodes de fabrication innovantes que l’on retrouve également pour la fabrication d’autres composants automobiles. Le moulage par injection est une technique désormais courante dans le secteur, et permet d’atteindre un niveau de production important, tout en faisant baisser les coûts. Ce qui favorise une politique de développement durable.

Notez que le pare-chocs est un élément indispensable de votre véhicule sur un plan juridique : il est interdit de rouler sans cet équipement. De plus, tout composant rajouté (tel qu’un pare-buffle ou une boule d’attelage) doit faire l’objet d’une homologation selon les directives édictées par l’article R321-24 du Code de la route.

Quand est-il nécessaire de réparer un pare-chocs ?

La réparation du pare-chocs est tout à fait possible dans certaines circonstances bien particulières que nous vous détaillons ci-dessous :

  • Si vous constatez de petites rayures ou d’autres dommages mineurs à la surface : vous pouvez utiliser un produit polissant de manière à atténuer ces défauts. Dans le cas d’une rayure plus profonde, on aura tendance à recommander de combler à l’aide d’un mastic de finition, puis de passer de l’apprêt sur les zones endommagées.
  • Si vous constatez des bosses : étant donné que la plupart de ces équipements sont conçus dans une matière plastique, vous allez devoir utiliser un pistolet chauffant de manière à redonner à la zone déformée sa forme d’origine. Dès que la température redescend, vous devez la remplir et appliquer la peinture. On pourra également procéder à l’aplanissement de la partie abîmée à l’aide d’un burin ou d’un marteau.
  • Si votre pare-chocs a été fabriqué selon la méthode du moulage à froid : dans ce cas, il est préférable de nettoyer et dégraisser la surface sur laquelle vous souhaitez intervenir. Vous appliquerez ensuite une colle spéciale en polyuréthane pour remédier aux défauts.

L’intérêt d’un kit de pare-chocs pour votre véhicule

Parmi les solutions de réparation d’un pare-chocs existantes, on relèvera l’intérêt du kit de rénovation. Cette solution est idéale pour travailler à la fois sur le pare-chocs avant et arrière, quelle que soit la matière de l’équipement (plastique ou en fibre de verre). Le kit contient notamment un mastic et un durcisseur pour travailler les fissures ou cassures légères. En revanche, si vous constatez des dommages plus importants sur votre pare-chocs, vous aurez très probablement besoin de procéder à son remplacement total.

Voici quelques étapes à suivre pour entretenir un pare-chocs fissuré à l’aide d’un kit de réparation. Pour y procéder, vous aurez aussi besoin des outils suivants : un cric ou une chandelle (pour surélever le véhicule), une éponge ou un chiffon, un produit de nettoyage, du papier de verre pour surfaces délicates (grain 80 à 100), un couteau à mastic ou une spatule, un masque anti-poussière, une bande à masquer, du papier ainsi qu’un apprêt pour pare-chocs. Ce dernier produit est utile pour constituer une couche facilitant l’adhérence de la peinture, une fois l’opération de rénovation réalisée :

  • Commencez par monter votre auto à l’aide du cric, de manière à faciliter l’accès au pare-chocs. Pour garantir l’immobilisation du véhicule, préférez une route plate.
  • Nettoyez le pare-chocs, afin d’identifier rapidement la zone endommagée et mesurer l’ampleur de la réparation à venir. Vous utiliserez une éponge ou un chiffon imbibé d’un produit nettoyant. Vous prendrez soin de nettoyer sur 10 centimètres autour de la zone à réparer.
  • Commencez à poncer la surface endommagée à l’aide de votre papier de verre. Vous pouvez travailler sur une zone de 3 centimètres autour de la fissure, avant d’appliquer le mastic. Pensez à vous munir d’un masque anti-poussière pour éviter de respirer les résidus du ponçage. Nettoyez la surface poncée et utilisez ensuite un dégraissant ou un nettoyage de surface à peindre, de manière à garantir une parfaite adhérence du mastic sur le pare-chocs.
  • Préparez et appliquez le mastic : suivez les instructions de votre kit de réparation, afin de mélanger correctement le mastic avec la résine. Utilisez ensuite votre couteau ou spatule de type « Bondo », et appliquez sur toute la surface à couvrir. Il vous est conseillé de travailler sur une zone de 5 centimètres autour de la fissure.
  • Laissez sécher le mastic, selon le temps indiqué : pour vous permettre de retrouver au maximum la forme initiale de votre pare-chocs, il vous est conseillé d’appliquer plusieurs couches successives, en laissant sécher entre chaque couche.
  • Poncez la zone réparée, à l’aide successivement d’un papier de verre de grain 80, puis d’un papier 180 pour les finitions. Vous devez obtenir, au final, une surface parfaitement égalisée. Là aussi, pensez à vous équiper de votre masque de protection.
  • Nettoyez la zone pour l’apprêt : pour cela, dégraissez la surface poncée à l’aide de votre produit prévu à cet effet. Vous pouvez également vous servir d’un nettoyant de surface à peindre – cette étape est indispensable pour permettre à la peinture d’adhérer plus facilement et plus durablement. Appliquez ensuite l’apprêt sur la zone préparée. Idéalement, 3 à 5 couches seront nécessaires pour obtenir une finition parfaite. Attendez quelques minutes entre chaque couche le temps que l’apprêt soit entièrement sec. Vous pouvez ensuite passer à la peinture du pare-chocs.

Quand est-il indispensable de remplacer le pare-chocs ?

Nous l’avons vu plus haut : il n’est pas nécessaire de remplacer votre pare-chocs dans certaines circonstances bien spécifiques. Toutefois, des situations particulières exigent que vous remplaciez cet élément de votre carrosserie. Certains préfèrent procéder eux-mêmes au changement de la pièce, mais le manque d’expérience et d’outils peut vite rendre l’opération complexe et délicate.

Vous trouverez, sur de nombreuses boutiques en ligne spécialisées, des modèles de pare-chocs correspondant à la marque et au modèle de votre véhicule. Le mieux est d’être assisté par un professionnel de la carrosserie pour obtenir un résultat garantissant votre sécurité.

Notez que le prix du changement de pare-chocs est susceptible de varier d’un modèle à l’autre. Comptez généralement jusqu’à 200 euros de main-d’œuvre, sans compter le prix du pare-chocs en lui-même. Les réseaux constructeurs sont les premiers à fournir ce genre d’équipement, pour la modique somme de 400 à 1000 euros dans certains cas. L’avantage ici est de pouvoir disposer d’une pièce d’origine répondant aux critères d’homologation CEE-R42 :

  • Coupez le contact, mettez votre véhicule sur chandelle et ouvrez le capot.
  • Pour remplacer le pare-chocs avant, vous aurez besoin de déposer la calandre. Cette pièce joue principalement un rôle esthétique dans votre véhicule, mais pas uniquement puisqu’elle sert également à laisser passer l’air extérieur pour refroidir le liquide de refroidissement et le moteur. Repérez ainsi les attaches de fixation ainsi que les vis et commencez à les retirer. Vous aurez probablement besoin d’un tournevis plat. Retirez ensuite la calandre de son emplacement en la tirant délicatement vers le haut – la pièce est fragile !
  • Déboîtez ensuite le pare-chocs et retirez-le : selon les marques, le pare-chocs avant est soutenu par deux écrous de fixation, disposés latéralement et accessibles par le dessous. Faites attention à l’électronique au passage, si votre véhicule est équipé de phares antibrouillards.

Le pare-chocs de votre véhicule est à la fois un élément esthétique et de sécurité. Un tel équipement en bon état protège les parties les plus sensibles de votre voiture, mais permet également d’amortir et d’absorber les chocs. Certaines réparations mineures peuvent se réaliser avec des outils disponibles dans les boutiques spécialisées, mais d’autres opérations requièrent le savoir-faire d’un technicien automobile.

Sources : 1. https://knaufautomotive.com/fr/du-pare-chocs-en-metal-au-plastique/ 2. https://www.ornikar.com/code/cours/mecanique-vehicule/habitacle/boucliers-avant-arriere

DEJOUX
LOTISSEMENT INDUSTRIEL 03230 LUSIGNY
Top