Hayon voiture

Choisissez une marque

Hayon voiture d'occasion, les choses à savoir

Votre véhicule est très certainement équipé d’un hayon : il s’agit d’une pièce bien particulière située à l’arrière de votre automobile, et qui vous permet d’accéder au coffre. Sa présence est relativement appréciée lorsqu’il est nécessaire de charger ou de décharger de gros volumes ou des objets encombrants.

À ce titre, sachez qu’il existe des modèles de hayon élévateur, permettant la manutention des charges les plus lourdes – on les retrouve plus particulièrement sur les véhicules utilitaires de marque Dhollandia. Retrouvez ci-dessous toutes les informations à connaître sur le hayon et découvrez comment cette pièce peut faire l’objet d’un remplacement en cas de besoin.

Qu’est-ce qu’un hayon, et quelle est son utilité ?

On peut représenter un hayon comme un système complet d’accès au coffre d’un véhicule automobile : plus qu’une « cinquième portière », il peut rendre de menus services dans la manutention des charges les plus lourdes. En effet, on retrouve fréquemment sur certains modèles de véhicules utilitaires des hayons élévateurs, qui donnent la possibilité aux déménageurs de soulever, charger et décharger des objets lourds et encombrants plus facilement.

Le hayon se compose généralement d’une lunette arrière et d’une porte, l’ensemble s’ouvrant d’un seul bloc du bas vers le haut. Il convient donc de le différencier de la lunette arrière fixe que l’on retrouve sur certaines automobiles. Fait notable également : le hayon est généralement équipé d’un dispositif de dégivrage ainsi que d’un essuie-glace. Les familles nombreuses et les professionnels connaissent l’importance de cet équipement lorsqu’il s’agit de ranger des objets volumineux surtout en hauteur.

L’histoire du hayon remonte à plusieurs années, lorsque la marque Citroën décide d’installer cet équipement sur son modèle de Traction Avant à partir de 1938. Le fonctionnement du hayon est ici largement similaire à ce qu’il deviendra plus tard, en s’ouvrant verticalement en un seul bloc, du bas vers le haut. Renault poursuivra le travail avec la Renault 4L en 1961. Entre-temps, l’idée fait son chemin et se démocratise aux États-Unis : le constructeur Kaizer développe ainsi au cours des années 1950 un modèle de hayon pour ses berlines, notamment sur les modèles Vagabond et Traveler.

Ce faisant, on aura tendance à opérer une distinction entre coffre et hayon : le coffre, en effet, désigne davantage l’espace de rangement à l’intérieur de l’habitacle, derrière les banquettes rabattables. Selon les modèles de véhicule, il peut être plus difficile d’y loger des objets encombrants, c’est pourquoi l’utilisation d’une fourgonnette ou d’un utilitaire peut avoir son intérêt.

Le hayon désigne quant à lui l’unique partie mobile qui s’ouvre de manière verticale. Il convient de noter à ce stade que la présence du hayon n’est pas systématique sur tous les modèles de véhicule : c’est le cas par exemple des berlines BMW série 3 tricorps ou trois volumes, dont la lunette arrière reste fixe (1). Le coffre, en tant qu’espace de rangement, peut également accueillir d’autres systèmes d’ouverture comme les portes à double battant que l’on retrouve volontiers sur de nombreux modèles de véhicules utilitaires.

Comment remplacer le hayon ?

Avec le temps, vous pouvez éprouver des difficultés pour ouvrir votre hayon correctement. Cet équipement est généralement maintenu par des vérins ou bras télescopiques qui se déploient et maintiennent ensuite le hayon ouvert, jusqu’à ce qu’une pression suffisante soit exercée pour le refermer. La répétition de cette opération dans le temps peut fatiguer les vérins de coffre, au point qu’ils n’assurent plus leur fonction. Nous allons voir ensemble ci-dessous comment remplacer cette pièce en quelques étapes simples :

  • Ouvrez votre coffre : si vous constatez que le hayon reste en position intermédiaire sans bouger, c’est que vos vérins ont besoin d’être remplacés. Pour retirer les anciens, n’hésitez pas à faire appel à une autre personne pour maintenir le hayon en position ouverte. Sinon, vous pouvez également vous aider d’un tasseau de bois ou d’une barre métallique. Chaque vérin est doté de clips de maintien, situés à chaque extrémité : utilisez un tournevis plat de manière à les défaire un par un. Durant l’opération, équipez-vous également de gants pour protéger vos mains.
  • Comparez les anciens vérins avec les nouveaux : une fois les anciens vérins retirés, comparez-les avec les nouveaux que vous vous apprêtez à installer. Ceci de manière à vous assurer qu’il s’agit bien du même format et de la même longueur ! Avant de procéder au remplacement, nettoyez les ergots et appliquez-y un peu de graisse pour obtenir un mouvement suffisamment silencieux. Profitez-en pour nettoyer les zones généralement obstruées par les vérins.
  • Procédez à la pose des nouveaux vérins : retirez les clips de maintien des anciens vérins, sur le haut et le bas, à l’aide de votre tournevis plat. Placez ensuite votre nouvel équipement dans le même sens que les anciens vérins. Le plus souvent, c’est la partie « tube » qui se trouve du côté de la carrosserie, et la tige amovible qui se positionne du côté de la malle. Clipsez fermement chaque nouveau vérin à son point d’attache ou à l’ergot correspondant. L’opération, au final, est censée durer 1 minute seulement !

Pour vous assurer que vous achetez des vérins compatibles, reportez-vous aux informations contenues sur votre carte grise : ce document indique le numéro d’immatriculation, qui permet d’obtenir la correspondance exacte sur la marque et le type de voiture. Si vous souhaitez faire exécuter cette tâche par un professionnel de l’automobile, sachez que le forfait moyen pour le remplacement de deux vérins de hayon s’évalue autour de 19 euros. Cette tâche comprend ainsi dans le détail :

  • Le démontage des vérins usagés par paires. Il est en effet indispensable de procéder de la sorte, afin d’obtenir des éléments parfaitement symétriques.
  • Le remplacement par des pièces identiques.
  • Le recyclage des pièces usagées. Cette dimension du travail peut vous intéresser dans le cadre d’une démarche environnementale.

Quand faut-il remplacer votre hayon ?

La plupart du temps, le remplacement du hayon n’est pas obligatoire. Par exemple, le simple remplacement des vérins hydrauliques peut suffire à remettre le hayon en bon état de fonctionnement. De la même façon, certaines situations ne nécessitent pas de remplacer le hayon à tout prix – par exemple dans le cas d’une bosse, d’une éraflure ou d’un choc rattrapable avec une intervention locale.

Pour ces derniers cas, vous pouvez toujours essayer les quelques techniques suivantes :

  • Si vous estimez que la zone bosselée est importante, utilisez de préférence un kit de débosselage. Le kit en question comprend généralement un marteau de réparation, une vis d’extracteur de dent, un support de pont extracteur PDR, des onglets dentés, un pistolet à colle chaude, une dizaine de bâtons de colle, un grattoir à colle dans une matière plastique ainsi qu’une bouteille d’alcool à vaporiser.
  • Si vous constatez une bosse légère, vous pouvez essayer la méthode de la ventouse – celle que vous utilisez pour la salle de bains fera très bien l’affaire. Appliquez un lubrifiant comme de la vaseline sur la zone à traiter puis appuyez avec précaution sur la bosse et tirez, en recommençant plusieurs fois si nécessaire. La méthode du sèche-cheveux donne également de bons résultats : en effet, le métal est sensible aux variations extrêmes de température, il se dilate et se comprime sous l’effet de la chaleur. Une fois la zone chauffée au maximum, vaporisez un spray à air comprimé « très froid ».

Néanmoins, d’autres situations imposent le remplacement complet de cet équipement. En effet, la portière peut être enfoncée suite à un accident ou un choc, ou vous pouvez être victime d’une tentative d’effraction par exemple. Dans le cas d’un bris de vitre, il est également possible que le simple remplacement de cet élément revienne plus cher que de changer le hayon complet, à définir selon les assurances et le niveau de franchise. Sachez que le prix du remplacement de la lunette arrière s’évalue généralement entre 75 et 250 euros.

N’hésitez pas à consulter votre contrat d’assurance, de manière à vérifier si vous avez souscrit à l’option « bris de glace ». Si c’est le cas, la prise en charge de la réparation pourra être de 100 %, sans malus sur votre prime d’assurance, mais le paiement d’une franchise sera probable.

Ceci étant, il est tout à fait possible de trouver des hayons d’occasion en excellent état si vous pensez pouvoir remplacer cette pièce par vous-même. Certaines enseignes spécialisées en ligne vous proposent même d’effectuer une demande de devis en remplissant un simple formulaire dématérialisé. Pour cela, on vous demande la marque et le modèle de votre véhicule : vous obtenez ensuite une liste de partenaires qui vous envoient leur tarif, vous permettant ainsi d’effectuer une comparaison des prix en toute transparence. Vous trouverez également ce genre de pièces à la casse la plus proche de chez vous.

Le hayon est devenu au fil du temps une pièce essentielle des véhicules automobiles, permettant le chargement et le déchargement des objets lourds. Selon les modèles de véhicules, le hayon peut ouvrir sur un grand espace de rangement accessible, ou sur un coffre plus petit. À noter qu’il est généralement présent sur un véhicule familial ou utilitaire. Grâce à l’avancée des technologies, il devient possible de « télécommander » l’ouverture du hayon par simple mouvement du pied sous la carrosserie. Pratique quand les mains sont occupées !

DEJOUX
LOTISSEMENT INDUSTRIEL 03230 LUSIGNY
Top