Capot voiture

Choisissez une marque

Capot voiture d'occasion, les choses à connaitre

La carrosserie de votre véhicule automobile est constituée de nombreux éléments qui protègent les organes les plus sensibles. Parmi ceux-ci, le capot protège généralement la motorisation, mais peut également faire office de coffre à bagages quand le moteur se trouve à l’arrière. Lorsque vous êtes face à une panne ou que vous avez besoin d’entretenir certains équipements essentiels de votre véhicule, vous passez généralement par le capot, qui peut être maintenu en place en position ouverte, le plus souvent à l’aide d’une béquille. Découvrez ci-dessous tout ce que vous devez savoir sur le capot de votre automobile et comment l’entretenir si besoin.

Quelques mots sur le capot de votre voiture

Le capot a pour fonction principale de recouvrir et de protéger le moteur de votre véhicule, lorsque celui-ci se trouve à l’avant, ou le coffre à bagage si le moteur est placé à l’arrière. Comme il s’agit d’une partie sensible, il n’est pas possible d’ouvrir cet élément par simple contact manuel. La plupart du temps, le capot s’ouvre par le biais d’un système de déverrouillage situé à l’intérieur de l’habitacle, à proximité de la colonne de direction. Une béquille, placée sous le capot et positionnable manuellement, permet ensuite de maintenir l’ensemble durant la phase de travail sur les principaux éléments de la motorisation.

Le capot ou « capot moteur » est un élément de la carrosserie de votre automobile dont les origines remontent à loin. Les premières traces du terme proviennent de la fin du XIXe siècle, lorsque La Mancelle d’Amédée Bollée est commercialisée. Ce véhicule est le premier à faire l’objet d’une fabrication en série et recevra les honneurs de l’Exposition universelle de 1878 où il obtient une médaille d’or, suite au succès de son périple entre Paris et Vienne (Autriche). Par la suite, et au cours de l’histoire de l’automobile, le capot deviendra indissociable de la motorisation, même s’il ne permet pas d’accéder à celle-ci au départ. Par exemple, la 2CV présentée au Salon de l’automobile en 1948 possède un capot soudé, qui rend l’accès au moteur impossible. Cette pièce de carrosserie se présente alors sous la forme d’une simple tôle emboutie, assez peu rigide et presque souple.

Aujourd’hui, le capot, comme de nombreuses parties de la carrosserie, profite des technologies les plus avancées pour alléger le poids des véhicules, tout en leur permettant de mieux absorber les chocs en cas d’accident. Ainsi, cet élément se présente généralement sous la forme d’une tôle métallique, mais peut également être constitué de matériau composite, comme du polyester armé de fibres de verre. Ce matériau est retenu par les constructeurs pour sa robustesse et sa légèreté, ainsi que pour son excellente résistance à la corrosion. Il convient également d’ajouter que le capot dispose sur certains modèles de matériaux isolants phoniques, placés en partie intérieure.

Comment fonctionne l’ouverture du capot ?

Nous avons vu que pour maintenir en place le capot de votre voiture lors d’une intervention sur le moteur, le positionnement manuel d’une béquille peut être nécessaire. Cependant, cette béquille n’est pas suffisante, d’où l’existence des charnières, qui peuvent être placées à différents endroits selon le modèle du véhicule. Elles sont au nombre de deux, du côté passager comme du côté conducteur :

  • Vers l’avant du véhicule : lorsque les charnières sont positionnées de cette manière, le capot s’ouvre à l’opposé de votre véhicule, et lui fait face. Beaucoup de constructeurs estiment que ce montage renforce la sécurité, permettant d’éviter les ouvertures intempestives. La contrepartie est à chercher du côté de l’accessibilité, que l’on peut considérer comme réduite avec ce montage.
  • Sous le pare-brise, vers l’arrière du véhicule : positionnées dans ce sens, les charnières permettent l’ouverture du capot du bas vers le haut en direction du pare-brise. L’avantage de ce montage réside encore dans l’accessibilité mécanique qu’il offre au conducteur.

Comment entretenir le capot de votre voiture ?

Vous le savez sans doute déjà, mais le capot de votre voiture (et la carrosserie d’une manière générale) fait l’objet de nombreuses attaques au quotidien (boue rejetée par les roues, nuées d’insectes, sève des arbres qui peut endommager durablement la peinture, excréments d’oiseaux…). Plusieurs facteurs exogènes peuvent accélérer le processus de corrosion des parties les plus sensibles de votre auto. De fait, vous devez agir le plus rapidement possible pour ne pas être obligé de refaire entièrement le revêtement du capot ! On conseille généralement d’entretenir la carrosserie une fois par mois au minimum, voire toutes les deux semaines si nécessaire.

Avant d’utiliser des produits professionnels, vous pouvez vous rendre dans une station de lavage : très souvent, l’eau savonneuse à haute pression fait des miracles. Vous pouvez aussi choisir d’utiliser votre équipement haute pression personnel si vous en disposez.

Vous aurez ensuite besoin d’un produit multifonction de type WD-40. Ce produit particulièrement populaire auprès des professionnels de l’automobile est régulièrement conseillé pour protéger les parties les plus délicates de votre véhicule automobile. Vous pouvez l’utiliser comme produit lubrifiant et décapant, mais aussi pour obtenir à terme un film de protection très efficace et durable contre l’eau et l’humidité. Vous aurez également besoin d’un chiffon. Agitez le produit puis pulvérisez-le sur le capot, laissez ensuite agir durant quelques secondes et essuyez avec un chiffon propre et sec.

Si vous constatez que votre capot est taché par la résine des arbres, vous pouvez également utiliser un chiffon que vous imbiberez d’acétone. Ce produit vous permettra de retirer la résine, mais laissera éventuellement une légère auréole. Pour retirer cette dernière trace, n’hésitez pas à utiliser du shampoing lustreur pour carrosserie. Pour une brillance optimale de votre carrosserie au quotidien, il vous sera également conseillé d’utiliser du savon noir et une éponge en microfibres pour éviter les rayures(1).

Parfois, l’entretien du capot passe par les charnières. Ces éléments mécaniques sont souvent victimes d’usure, de sorte que le capot se soulève ou se ferme avec difficulté. Dans ce cas précis, le problème peut également provenir du loquet qui permet le verrouillage du capot. En ce qui concerne l’entretien des charnières, n’hésitez pas à utiliser un pulvérisateur de graisse blanche au lithium WD-40. Ce produit ne coule pas et offre une parfaite adhérence sur le support. Le WD-40 Specialist permet de réduire considérablement les coefficients de friction pour les pièces en mouvement et facilite ainsi leur fonctionnement.

Comment remplacer un capot de voiture ?

Ce type d’accident provoque alors une déformation du capot, qui, une fois endommagé ne ferme plus correctement.

Pour remplacer le capot, munissez-vous d’une pince, d’un tournevis plat et d’une clé à cliquet (indispensable pour le démontage rapide du capot et pour obtenir des serrages puissants). Vous aurez également besoin, bien évidemment, d’une nouvelle charnière et d’un capot neuf :

  • Avant de procéder à la dépose du capot endommagé, veillez à débrancher le câble négatif de la batterie et pensez à stationner votre véhicule sur terrain plat. Serrez également le frein à main.
  • Sur la plupart des modèles de véhicule, le tuyau qui alimente le lave-glace est fixé le long du capot : il vous faudra l’enlever en tirant dessus fermement la plupart du temps, puis le dégrafer de son logement. Vous aurez peut-être besoin dans certains cas de démonter le panneau insonorisant d’abord.
  • Les charnières qui maintiennent le capot au reste de la carrosserie sont fixées à l’aide de boulons, que l’on retrouve sur chaque charnière latérale. Utilisez votre clé à cliquet pour défaire les boulons (une douille de 8 ou 10 mm sera nécessaire selon le type de boulon).
  • Pour retirer l’ancien capot du véhicule, faites-vous aider idéalement d’une deuxième personne. Même si cette partie n’est pas excessivement lourde, elle peut vite se révéler encombrante.
  • Emboîtez les nouvelles charnières sur le nouveau capot à l’endroit prévu. Montez le nouveau capot en fixant les charnières dans leur emplacement d’origine. Servez-vous à nouveau de votre clé à cliquet pour fixer les boulons. N’oubliez pas de rebrancher le tuyau d’arrosage du pare-brise, ainsi que la batterie du véhicule.

Bien évidemment, il vous sera vivement conseillé de faire réparer votre véhicule chez un carrossier ou mieux encore, chez un concessionnaire professionnel de la marque de celui-ci. Dans tous les cas, sachez qu’un capot neuf coûte aux alentours de 100 à 200 euros selon les modèles – un capot neuf à peindre pour un modèle de Renault Captur 2013-2017 vous coûtera approximativement 199 euros.

Le capot de votre véhicule est un élément sensible qui, comme le reste de la carrosserie, peut faire l’objet d’une corrosion ou d’une usure des pièces au niveau des charnières. Il peut être utile, dans bien des cas, de faire réaliser un devis auprès d’un carrossier professionnel. Hors main-d’œuvre, notez que le prix d’une intervention par heure peut atteindre les niveaux suivants : entre 40 et 50 euros HT pour une opération courante, entre 50 et 60 euros HT pour une réparation plus complexe et entre 60 et 70 euros HT pour une intervention nécessitant une expertise plus importante(2).

DEJOUX
LOTISSEMENT INDUSTRIEL 03230 LUSIGNY
Top