Alternateur voiture

Choisissez une marque

Alternateur voiture d'occasion, les choses importantes à connaître

L’alternateur est une pièce essentielle et indispensable au bon fonctionnement de votre véhicule automobile. On estime que sa durée de vie est de l’ordre de 150 000 km. C’est cette pièce en particulier qui produit le courant, permettant le démarrage du véhicule tout en rechargeant la batterie de l’autre côté. Le principe n’est pas nouveau. Cependant, il n’équipe les véhicules de tourisme que depuis les années 1960. Vous souhaitez savoir comment fonctionne l’alternateur et comment intervenir sur cette pièce ? Voici quelques éléments d’information ci-dessous.

Quelques mots sur le fonctionnement de l’alternateur

Concrètement, l’alternateur ne vous sert pas à faire démarrer le moteur de votre véhicule, bien qu’il se trouve généralement à proximité de celui-ci. En revanche, il permet de maintenir le courant dans la majeure partie des équipements électriques de votre véhicule, lorsque celui-ci est en marche. Ainsi, l’énergie mécanique délivrée par le moteur en marche est convertie en énergie électrique par l’alternateur, qui transmet ensuite cette énergie nouvelle à la batterie du véhicule. C’est pourquoi il est important que votre alternateur soit en bon état et fonctionne toujours correctement.

Situé généralement sur la face avant du bloc-moteur de la voiture, non loin du démarreur, l’alternateur se présente le plus souvent sous la forme d’un petit générateur de courant de forme cylindrique. Il est constitué d’un aimant ainsi que d’une bobine conçue à partir d’un fil de cuivre. La rotation de l’aimant à l’intérieur de la bobine permet de générer un courant alternatif. Cette énergie nouvelle sert ainsi à alimenter l’ensemble des circuits électriques de votre véhicule, tout en rechargeant la batterie dans le même temps : c’est le principe que l’on connaît sous l’appellation « d’électromagnétisme ».

On notera en toute logique que les véhicules électriques n’ont aucunement besoin d’un tel équipement, étant donné qu’ils sont constamment chargés en électricité et qu’ils n’utilisent pas un moteur à explosion. Sur les véhicules électriques, le courant alternatif délivré par le réseau électrique chemine jusqu’à un convertisseur, qui se charge de transformer cette énergie en courant continu pour la batterie du véhicule. Les véhicules thermiques, de même que les véhicules hybrides, ont besoin d’un alternateur pour fonctionner convenablement. Il convient aussi de souligner que les véhicules fonctionnant à l’aide d’un alternateur, et à l’arrêt depuis une longue période, sont incapables de démarrer. La raison est simple : l’alternateur n’aura pas été en mesure de créer un courant électrique suffisant pour recharger la batterie du véhicule, qui se sera complètement vidée durant ce laps de temps. Aussi, il est important de comprendre que la batterie est fortement dépendante dans son fonctionnement de votre fréquence de conduite.

Quels sont les indicateurs d’un alternateur en mauvais état ?

L’alternateur étant une pièce indispensable au bon fonctionnement de votre véhicule, il vous sera vivement recommandé de procéder à un entretien ponctuel de cette pièce. Pour commencer, sachez qu’un alternateur en bon état de fonctionnement doit produire au minimum entre 13 et 18 volts, pour alimenter correctement l’ensemble des composants électriques, le système d’allumage mais également la batterie (concrètement, la tension de service doit être comprise entre 12,8 et 14,8 V). Si vous constatez par le biais d’un diagnostic que votre alternateur délivre moins de 13 volts, votre batterie ne sera plus chargée correctement.

Le tableau de bord de votre véhicule vous renseigne à tout moment sur l’état général de votre mécanique : si votre alternateur est en panne ou fonctionne mal, le voyant de la batterie s’allume alors automatiquement. Il est également possible que l’alternateur soit hors service, mais que le voyant du tableau de bord reste éteint : dans ce cas, la batterie est peut-être la cause du problème et il vous faudra probablement racheter une batterie ainsi qu’un alternateur.

Une baisse d’intensité des éléments lumineux, de même qu’une baisse de performance du système électrique du lève-vitre, témoigne aussi de la fatigue de l’alternateur. D’autres signes peuvent également vous alerter :

  • certains bruits en lien avec le moteur auront tendance à vous renseigner sur le caractère HS de l’alternateur.
  • Si vous sentez une odeur de caoutchouc brûlé, c’est peut-être la courroie d’alternateur qui frotte contre la poulie (c’est sur cette pièce qu’est fixée la courroie, et qui permet le démarrage de votre véhicule). Cette situation peut même conduire à la rupture de la courroie d’alternateur.

Quelles sont les démarches à suivre pour réparer un alternateur ?

Vous le savez désormais : un alternateur en panne est la conséquence d’une pièce en mauvais état ou d’une usure quelconque. Les charbons font régulièrement partie de ces pièces qui montrent des signes de fatigue – parmi les signes qui ne trompent pas, des charbons noircis ou encrassés, ou des maillages desserrés ou déformés. Ces deux éléments en carbone, installés sur une platine de montage commune, ont pour mission de créer un champ électrique à destination du rotor de l’alternateur, de manière à alimenter correctement les différents postes de consommation électrique de votre véhicule. L’usure a tendance à réduire le contact entre les balais et l’alternateur, de telle manière que celui-ci ne sera plus en mesure de fonctionner correctement. On conseillera donc de vérifier l’état des charbons après 100 000 kilomètres d’utilisation (1).

Pour remplacer vos charbons, vous aurez besoin d’un tournevis cruciforme et d’une douille de type torx étoile 6. Pensez également à vous équiper d’un fer à souder, ainsi que des nouveaux charbons à mettre en place :

  • Démontez puis posez votre alternateur. Retirez ensuite les 2 vis de fixation puis enlevez le cache à l’aide de votre tournevis cruciforme. Sous le cache en plastique se trouvent les charbons, que vous pourrez retirer après avoir dessoudé les fils.
  • Placez les nouveaux charbons dans les encoches, puis réalisez la soudure à l’aide de votre fer, en faisant attention à ce que les fils de connexion soient bien placés au centre du ressort. Une fois les nouveaux charbons revissés, n’hésitez pas à passer un coup de brosse. Remontez ensuite votre alternateur afin de procéder à un test. Si celui-ci s’avère toujours négatif au bout du compte, le problème est plus grave que prévu et vous aurez nécessairement besoin de faire appel à un professionnel, de manière à disposer de toutes les garanties techniques. Sinon, pensez à faire un tour avec votre véhicule dès que possible, de manière à recharger la batterie !

Notez que le prix d’une paire de charbons est susceptible de varier entre 5 et 30 euros, selon la qualité et la spécificité de l’équipement. Dans tous les cas, l’opération de remplacement ne doit pas durer plus de 2h à 2h30, si vous choisissez de passer par un concessionnaire ou un centre automobile.

Comment remplacer votre alternateur en plusieurs étapes ?

Vous l’aurez compris, la panne de votre alternateur peut avoir plusieurs origines. Avant de déposer cet équipement, vérifiez le débit de l’alternateur à l’aide d’un voltmètre. Branchez-le entre la borne de sortie de l’alternateur et le fil branché dessus, puis démarrez le moteur. Lorsque vous accélérez, l’aiguille doit pouvoir indiquer idéalement entre 14 et 15 volts. Sinon, c’est que votre alternateur a un problème et que l’origine de la panne provient bien de cet équipement. Dans tous les cas, le remplacement de votre alternateur s’avérera indispensable lors de la défaillance d’éléments vitaux (comme le point de diodes, le stator ou le rotor).

Voici comment déposer votre alternateur :

  • Commencez par débrancher les fils reliés à votre équipement. Étant donné que les cosses ne sont pas interchangeables, il ne sera pas utile de retenir la disposition des branchements.
  • Accédez ensuite à la patte de réglage de l’alternateur : cet élément sert au réglage de la tension de la courroie. Vous devez la dévisser. Procédez de la même façon pour l’axe sous l’alternateur. Remettez ensuite les boulons en place.

Si vous souhaitez confier cette tâche à un professionnel de l’automobile, sachez qu’il vous en coûtera approximativement entre 100 et 150 euros, ceci sans compter la main-d’œuvre – qui peut aller chercher dans certains cas jusqu’à 630 euros.

La fonction de votre alternateur est aussi essentielle que celle de la batterie, des bougies ou des ampoules. Il doit être constamment maintenu à un bon niveau, de manière à éviter une panne générale. Selon les constructeurs, il sera nécessaire de faire réviser cet équipement à partir des 40 000 km. Mais certaines défaillances pourront accélérer le changement ou le remplacement de cette pièce. Si vous constatez que le voyant rouge relatif à l’alternateur s’affiche sur votre tableau de bord, pensez à vérifier les éléments suivants : le régulateur, le pont de diodes, les charbons, la poulie ou encore les connecteurs. Notez bien en fin de compte que dès que l’alternateur tombe en panne, c’est la batterie qui prend le relais et celle-ci peut se vider très rapidement, et ne se rechargera pas en roulant !

DEJOUX
LOTISSEMENT INDUSTRIEL 03230 LUSIGNY
Top